AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wang Ji Hyeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
gonna cuff u Park Taehyung
157 01/01/2017

MessageSujet: Wang Ji Hyeon   Mar 5 Déc - 22:29

♦️ À ses 18 ans Elin a officiellement changé son nom de naissance pour celui qu'elle porte aujourd'hui. C'est-à-dire Ji Hyeon.
♦️ Elle fume depuis ses 16 ans et ne peut pas passer une journée sans fumer au moins une cigarette.
♦️ Il fut un temps où elle était accro à la drogue et à l'alcool mais heureusement elle s'est vite repris en main.
♦️ Ji Hyeon ne se sépare jamais de son appareil photo qu'elle affectionne tout particulièrement puisqu'il est un cadeau de sa mère "adoptive" .
♦️ Elle a longuement enchainé les conquêtes avant de simplement renoncer à l'amour qu'elle trouve stupide.
♦️ Elle pratique le tir à l'arc depuis ses six ans, ce qui fait d'elle une archère plutôt douée. Elle a d'ailleurs remporté de nombreuses médailles, lors des compétitions organisées par son club.
♦️ Ji Hyeon a une peur panique des araignées, oui je sais c'est cliché mais que pouvons-nous faire contre les phobies.
♦️ Elle aime l'orage et d'ailleurs elle n'en a jamais eu peur. D'ailleurs il n'était pas rare de la voir à sa fenêtre lors de ces nuits de déluges.
♦️ Elle a un léger accent lorsqu'elle parle coréen.
♦️ Elle ne sait pas parler suédois, mais maitrise l'anglais à la perfection.


Le 14 juillet 2017, à 20h30
Dans la loge du studio d’enregistrement n°227.

« Ji Hyeon c’est bientôt à toi de passer ! Tu es prête ?! » s’élève cette voix criarde que la jeune blonde semble détester plus que tout, celle-ci quittant son téléphone des yeux pour souffler discrètement.

« Oui, Hyo Ae. Je suis prête ! » crie la jolie blonde tandis qu’on s’affaire encore autour d’elle, repoudrant son visage, arrangeant ses cheveux et dessinant les dernières retouches sur ses lèvres pulpeuses.

Tandis que la maquilleuse donne le dernier coup de pinceau sur le visage de Ji Hyeon, la jeune femme ayant précédemment interpellé la grande blonde pénètre dans la loge, soupirant bruyamment lorsque son regard rencontre les iris bleus de Ji Hyeon dans le miroir.

« Tu ne vas donc jamais cesser avec ce rouge à lèvres ? demande-t-elle
Jamais. Je l’aime et tu n’as pas ton mot à dire dessus. » répond sèchement la mannequin en quittant le fauteuil pour rejoindre son manager, qui ne tarde pas à esquisser un maigre sourire se voulant tout particulièrement dédaigneux.

« Toujours aussi aimable à ce que je vois.
Et toi toujours aussi agaçante depuis les six derniers mois. Tu ne sembles toujours pas avoir compris qu’ici c’est moi qui décide, sans moi tu n’es rien. »

La Coréenne lève alors les yeux au ciel étouffant un rire nerveux tandis qu’elle reprend de plus belle :

« Je ne sais pas comment ton ancien manager a pu supporter une fille comme toi, qui n’as aucun respect envers ses ainés. Bouges-toi maintenant, tu vas finir par mettre tout le monde en retard. » achève la trentenaire en quittant précipitamment la pièce.


Ji Hyeon lève alors les yeux au ciel tandis que la coiffeuse passe une dernière fois sa main dans ses cheveux blonds recevant un regard noir de la belle, qui repousse violemment sa main d’une légère tape sur le dos de celle-ci.

« Arrête de me tripoter, ton boulot est déjà assez minable comme ça ! » lance-t-elle froidement avant de sortir de la pièce à son tour, le son de ses talons martelant le sol devenant le seul et unique bruit entendu dans les couloirs.


Le 14 juillet 2017, à 20h45
Sur le plateau d’enregistrement du studio n°227.


« Ce soir chers téléspectateurs nous accueillons Wang Ji Hyeon, anciennement Wang Elin et mannequin depuis bientôt trois ans que vous connaissez sans doute pour son physique de poupée de porcelaine. »introduit la journaliste tandis que Ji Hyeon pénètre sur le plateau saluant les quelques spectateurs avant de rejoindre le maître d’orchestre de toute cette opération. Poliment Ji Hyeon se courbe légèrement en signe de salutation avant de s’asseoir sur le fauteuil mis à sa disposition.

« Bonsoir Ji Hyeon, je suis ravi de vous avoir sur notre plateau ce soir.
Bonsoir. Oh vous savez je ne suis que plus ravi d’être avec vous ce soir. » répond la blonde avec un immense sourire aux lèvres. Ne nous mentons pas ce sourire n’est qu’une vulgaire illusion puisque intérieurement la belle blonde boue de dégoût et d’agacement à l’idée d’être ici.

« Nous allons commencer l’interview si vous me permettez Ji Hyeon.
Allez-y.
Votre adoption n’est un secret pour personne ici, pouvez-vous nous livrer votre ressenti sur cette situation ?
Vous savez madame… Kim ? Si je ne me trompe pas. Je n’ai jamais réellement eu de ressenti vis-à-vis de ça et mes parents ne me l’ont jamais caché, de toute manière cacher une telle chose aurait été compliqué si je ne m’abuse, néanmoins je sais tout ce que j’ai à savoir sur ma vie et je n’éprouve pas le besoin d’en apprendre davantage. Je suis né sous X à Stockholm en Suède, et j’ai été adopté durant mes premiers mois par ma famille. Nous avons vécu six ans en Suède il me semble, mais je ne m’en souviens guère. Suite à ça nous sommes rentrés au pays, en Corée du Sud, la NEC n’existant pas encore à cette époque et la suite vous la connaissez.
— Je vois, mais n’avez-vous donc pas ressenti un jour le besoin d’en apprendre plus sur vos parents biologiques ?
— Jamais. » Réponds froidement Ji Hyeon tandis que la journaliste semble comprendre son mécontentement et passe à autre chose.

« Vous faites des études d’art depuis un an déjà, dans quoi vous êtes vous spécialiser ?
— Dans la photographie, j’aime prendre des photos depuis que je suis toute petite et j’aspire à devenir photographe un jour.
— Oh ? Vraiment ? Mais dîtes moi, pourquoi êtes-vous devenue mannequin ? Concilier vos études et votre boulot n’est donc pas difficile ?
— J’ai été repéré par une agence lors d’une balade en famille et j’ai vu dans cette proposition une chance de pouvoir approcher du métier de photographe de mode certes, mais surtout de me faire de l’argent afin de payer mes études sans déranger mes parents. Et vous savez je n’aurai jamais continué celle-ci, si concilier études et boulot était difficile. J’y ai pensé et pendant un moment ma vie scolaire en a été affecté… Mais depuis mon changement d’agence tout revient à la normale et je peux vraiment profiter de mon année à la fac pour me perfectionner dans mon art.
— D’ailleurs en parlant de votre changement d’agence pouvez-vous nous parler du procès que vous avez lancé à votre précédente agence ?
— Il n’y a pas grand-chose à dire. Hormis que celle-ci avait commencé à m’exploiter et à signer des contrats dont je ne voulais pas dans mon dos. Je ne pouvais plus continuer mes études tranquillement ni vivre avec ma famille. Ils ont vu en moi une poule aux œufs d’ors et c’est ce que je n’ai pas accepté, contrairement à d’autres j’ai su me bouger pour faire ce qui était le mieux pour moi. »

Le 14 juillet 2017 à 22h30
dans la voiture, direction la maison.

Finalement après une bonne heure d’interview, durant laquelle toute sa vie avait été passée au peigne fin, autant positif que négatif dû à ses derniers scandales Ji Hyeon peut enfin souffler. De retour à l’arrière de sa voiture elle attache ses cheveux blonds en une queue haute tandis qu’elle attache sa ceinture et sors de sa poche à maquillage une lingette et un miroir afin de se démaquiller.

Sur la route la jeune femme ne parle pas, tandis qu’elle retire tout le surplus de maquillage, c'est-à-dire le fard à paupière beaucoup trop voyant et le blush sur ses joues, ne gardant que son eye-liner et son rouge à lèvres. Elle vient ensuite retoucher celui-ci avant de sortir de la voiture claquant la porte sans écouter les mots de son manager.

Le 14 juillet 2017 à 23h00
Chez elle.

De retour chez elle, elle s’empresse de rejoindre ses parents venant embrasser tendrement leurs joues tandis que ceux-ci la félicitent sur son interview. Un petit sourire se dessine alors sur ses lèvres avant qu’elle ne murmure :

« Je vous aime, vous le savez n’est-ce pas ? »Surpris les deux adultes l’observent avec incrédulité avant de sourire. Sa mère quitte alors le canapé venant la prendre dans ses bras avant que son père ne fasse de même venant ébouriffer ses cheveux ne tardant pas à recevoir un coup de poing sur le torse de sa fille qui éclate de rire.

« Appa ! Mes cheveux ! » se plain la jeune femme en riant, avant qu’elle ne prenne congé regagnant sa chambre.

La suite de la soirée se déroule comme tous les soirs, la petite famille se retrouvant à table pour manger, parler et rire avant de rejoindre le canapé pour regarder un film. Comme toujours Ji Hyeon est allongé sur le canapé sa tête déposée sur les genoux de sa mère tandis que son père est assis non loin des deux jeunes femmes.

Le film se termine et finalement ils partent tour à tour se coucher. Mais cette nuit-là Ji Hyeon ne cesse de tourner en rond dans son lit. Elle était épuisée, n’ayant même pas trouvé le courage de se démaquiller mais étrangement elle n’arrivait pas à fermer les yeux. Contre toute attente elle s’endort paisiblement… Pour se faire réveiller quelques heures plus tard.

On la réveille sans délicatesse lui criant d’enfiler son uniforme et de préparer son sac. Choqué et désorientée la jeune mannequin ne peut qu’obéir allant s’habiller avant d’attraper son sac à dos et d’y glisser tout ce qu’elle pensait de nécessaire. En passant le pas de la porte elle aperçoit ses parents, sa mère pleurant contre le torse de son mari. La jeune femme se met alors à paniquer tentant de rejoindre sa mère mais la seconde suivante elle ne voit plus rien, tout ce qu’elle peut percevoir n’est que le siège froid d’une voiture et un moteur qui démarre.

Elle ne sait pas combien de temps ils ont roulé ainsi, privé de vision elle n’avait pas bougé…

Elle était là maintenant, au bord d’une vedette tandis que un à un les occupants de celle-ci se voient obligé de sauter à l’eau. Battle Royal. Voilà où elle avait été amené… Une main s’abat alors sur ses épaules et quelques secondes plus tard la voilà à l’eau.

Survivre maintenant, voilà ce qu’elle devait faire.




Jihyeon est une femme que l’on pourrait qualifier de forte, autant dans son caractère quelque peu volcanique que dans son mental d’acier. Sujette aux critiques depuis sa plus tendre enfance elle a su en faire abstraction au fil du temps, finissant par ne plus y prêter une attention particulière, préférant rire au nez de ceux qui l’ont humilié plutôt que d’aller pleurer dans les jupes de sa mère adoptive.

Bien sûr Jihyeon n’a pas toujours été cette femme forte et sûre d’elle au contraire, il fut un temps durant son adolescence où elle s’est laissé aller redevenant la petite fille qu’elle avait été enfant. Cette petite fille fragile et susceptible. Ce petit ange blessé par les mots acérés de ses semblables qui pour se changer les idées avait décidé de changer du tout au tout. De la jeune femme souriante et ayant la main sur le cœur, elle est passé à cette adolescente rebelle et vulgaire qui prenait un malin plaisir à franchir les interdits et les limites qui lui avaient été donné. À cette époque elle avait dit adieu à la fille qu’elle avait été, à cette jeune mannequin que beaucoup s’étaient mis à aimer pour son image parfaite, devenant ce genre de peste que l’on ne peut pas saquer. Vous savez ces filles qui savent jouer de leurs charmes pour obtenir des hommes tout ce qu’elle désire, ces mêmes filles qui ne connaissent plus le respect envers leurs camarades et leurs proches. Ces filles dont les mots sont vulgaires et à l’attitude trop fière. Voilà ce qu’elle est devenue au fil du temps, sa carrière de mannequin n’arrangeant pas son cas devenant une véritable diva qui en avait fait péter un plomb à de nombreuses personnes.

Pourtant seuls ses proches connaissent la véritable Jihyeon enterré depuis longtemps, eux seuls savent qu’elle n’est pas cette femme dont tout le monde parle et qui fait souvent scandale dans le milieu pour ses nombreuses bêtises. Pourtant malgré celle-ci Jihyeon est le genre de femme à vouloir aider les autres, les démunis, ceux qui ne peuvent avoir sa vie. Personne ne le sait puisqu’elle ne le crie pas sur tout les toits  mais la majeure partie de son salaire s’en va dans des associations diverses, autant pour la cause animal que pour celle des enfants et des pauvres.

Souriante et attentionnée, gentille et drôle, têtue et débrouillarde, déterminée et travailleuse, mais surtout passionné voici celle qui est la véritable Wang Jihyeon qui malheureusement s’est laissé envahir par cette fausse image, cette personnalité créée de toutes pièces pour survivre dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
gonna cuff u
Voir le profil de l'utilisateur
 

Wang Ji Hyeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shut up flower boy band ! (K-drama)
» Avatar lee hyun woo
» Luna, Wang Yiyi et Park Shin Hye ♥ Avatars 200*320
» commande hong jong hyeon (stocks)
» Wang Sherkan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RUN OR DIE BABY :: Fiches de présentations-